voltigeur


voltigeur

voltigeur [ vɔltiʒɶr ] n. m.
• 1534; de voltiger
1Acrobate qui fait de la voltige.
2(1574) Anciennt Fantassin appartenant à des compagnies d'élite extrêmement mobiles. Mod. Voltigeur motorisé, voltigeur motocycliste ou voltigeur : élément d'une unité mobile de la préfecture de police de Paris, spécialisé dans la poursuite des manifestants. Adjt Motards voltigeurs.
Mod. Grenadier-voltigeur : élément mobile du groupe de combat.
Pilote de voltige aérienne.
3Cigare de la Régie française, de type courant.

voltigeur nom masculin Soldat de certaines unités d'élite d'infanterie légère (XIXe s.). Ancienne appellation des grenadiers-voltigeurs. ● voltigeur, voltigeuse nom Acrobate exécutant des sauts.

voltigeur
n. m.
d1./d Celui qui fait des exercices de voltige.
d2./d MILIT élément mobile d'un groupe de combat.

⇒VOLTIGEUR, -EUSE, adj. et subst. masc.
I. — Adjectif
A. — [Corresp. à voltiger A] ACROBATIE, CIRQUE. Qui pratique la voltige acrobatique. Il témoigna plusieurs fois la crainte que je ne voulusse me moquer de lui, à cause de son métier d'écuyer voltigeur dans une troupe de sauteurs napolitains (STENDHAL, Nouv. inéd., 1842, pp. 364-365).
B. — [Corresp. à voltiger B 3; en parlant d'une chose légère animée par le vent, du mouvement des mains, des pieds d'une pers.] Qui se déplace rapidement en tous sens. Confettis voltigeurs. Sa main voltigeuse faisait sourdre du vieux meuble perclus des accents célestes (DUHAMEL, Notaire Havre, 1933, p. 58).
C. — [Corresp. à voltiger B 4] Au fig. Qui passe rapidement d'un objet à l'autre. [Il] s'abandonnait à des pensées vagabondes, à des pensées tout doucement incohérentes et voltigeuses (DUHAMEL, Passion J. Pasquier, 1945, p. 138).
II. — Subst. masc.
A. — [Corresp. à voltiger A] ACROBATIE, CIRQUE. Celui qui pratique la voltige soit au trapèze ou sur une corde, soit à cheval. Le voltigeur, debout sur une plate-forme, surplombe un peu le porteur (...). Soudain, le voltigeur plonge vers les paumes ouvertes de son partenaire en une pirouette piquée (La Gde encyclop., Paris, Larousse, t. 14, 1972, p. 2939).
B. — [Corresp. à voltiger B 1] ARM.
1. [De Napoléon Ier jusqu'à la fin du Second Empire] Soldat d'une compagnie d'élite appartenant à un régiment d'infanterie, destiné à combattre en tirailleur ou à être transporté par la cavalerie pour intervenir rapidement sur certains points du combat. Jean de Heugarolles, l'arrière-grand-parent, le voltigeur du premier Empire (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p. 244). À Magenta le 4 juin comme à Solférino le 24, grenadiers et voltigeurs se jettent sur l'ennemi à travers des glacis meurtriers et le débusquent de bâtiments dont la conquête coûte cher (Uniformes, mai-juin 1979, p. 29, col. 2).
P. iron. [Au XIXe s.] Voltigeur de Louis XIV. Vieux royaliste. Ce prétentieux voltigeur de Louis XIV (tel fut le sobriquet donné par les Bonapartistes à ces nobles restes de la monarchie) (BALZAC, Bourse, 1832, p. 408).
2. [Dep. la Première Guerre mondiale] Chacun des soldats d'un régiment d'infanterie chargé de la protection du fusil-mitrailleur et servant d'élément mobile au groupe de combat auquel il appartient. (Dict. XXe s.).
3. Voltigeur corse. Soldat d'un corps spécial créé en Corse dans la première moitié du XIXe s. pour lutter contre le banditisme. Nous serons guidés jusqu'à Corte par un ancien bandit de mes amis, actuellement commandant des voltigeurs corses (FLAUB., Corresp., 1840, p. 75).
C. — [P. réf. et en hommage au régiment des voltigeurs de l'Empire] Type de cigare produit par la Régie française des Tabacs. Cela ne t'épate pas de voir ton père fumer douze voltigeurs à la fois? (ANOUILH, Sauv., 1938, II, p. 172).
D. — ZOOL. Petit mammifère marsupial d'Australie et de Nouvelle-Guinée. (Dict. XIXe et XXe s.). Synon. acrobate, souris volante (v. souris2 I A 2 b).
REM. Grenadier-voltigeur, subst. masc. Fantassin spécialisé dans les missions de choc. (Ds GDEL).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Subst. A. 1. 1534 « homme qui fait de la voltige à cheval » (RABELAIS, Gargantua, éd. R. Calder, M. A. Screech, V.-L. Saulnier, chap. 21, p. 150, 143-44); 2. 1542 « acrobate » (DEROZIERS, trad. Don Cassius, l. LVII, chap. 120, 248 v° ds HUG.). B. 1. 1804 désigne les soldats d'une compagnie d'élite destinés à tirailler, à se porter rapidement de côté et d'autre (Décret de création des compagnies de voltigeurs, 22 ventôse, an XII); 2. 1932 nom d'une sorte de cigare fabriqué par la Régie française des Tabacs (AYMÉ, Puits, p. 183). C. 1834 zool. (BOISTE Hist. nat.). II. Adj. 1811 (JOUY, Hermite, t. 1, p. 312: singe voltigeur). Dér. de voltiger; suff. -eur2. Fréq. abs. littér.:107. Bbg. HOTIER Cirque 1973 [1972], p. 84.

voltigeur [vɔltiʒœʀ] n. m.
ÉTYM. 1534, Rabelais; de voltiger.
1 Acrobate qui fait de la voltige (à cheval, au trapèze volant, sur une corde, etc.).REM. Dans ce sens, le fém. est virtuel.
1 (…) il témoigna plusieurs fois la crainte que je ne voulusse me moquer de lui, à cause de son métier d'écuyer voltigeur dans une troupe de sauteurs napolitains (…)
Stendhal, Romans et nouvelles, « Le philtre ».
2 (V. 1800). Anciennt. Fantassins appartenant à des compagnies d'élite extrêmement mobiles (→ Fût, cit. 4). || Les voltigeurs de l'Empire.
(1822-1850). Hist. || Voltigeurs corses : soldats chargés de réprimer le banditisme en Corse.
Mod. || Fusilier-voltigeur : fantassin armé du fusil, un des éléments mobiles du groupe de combat.(Depuis 1951). || Grenadier-voltigeur : chacun des membres de l'« équipe » du groupe de combat (les fusiliers constituant la « pièce »).
3 (XXe). Cigare de la Régie française, de type courant baptisé ainsi en souvenir des voltigeurs de l'Empire.
2 Thérèse, en veine de générosité, m'offrit un voltigeur.
— Ça vous rappellera le bon temps, dit Albert qui, profitant de la circonstance, débouchait une seconde bouteille.
Francis Carco, Nostalgie de Paris, p. 215.
3 J'allumai un voltigeur, pour pousser mon insubordination jusqu'à la limite — il était interdit de fumer dans l'autobus — et nous restâmes là un moment, ma mère et moi, en fumant et en nous congratulant silencieusement.
R. Gary, la Promesse de l'aube, p. 288.
4 Petit mammifère d'Australie. Acrobate (2).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • voltigeur — Voltigeur. s. m. Qui voltige. C est un bon voltigeur. il y avoit dans ce balet une entrée de voltigeurs. On appelle aussi, Voltigeur, Celuy qui danse sur une corde qui n est pas tenduë, & qui est attachée des deux bouts. Ce voltigeur fit des… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Voltigeur — Vol ti*geur, n. [F., fr. voltiger to vault, It. volteggiare. See {Volt} a tread.] 1. A tumbler; a leaper or vaulter. [1913 Webster] 2. (Mil.) One of a picked company of irregular riflemen in each regiment of the French infantry. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Voltigeur [1] — Voltigeur (fr., spr. Woltischör), 1) eine Person, welche voltigiren kann; 2) ein Kunst od. Luftspringer, Seilschwenker, Äquilibrist; 3) ein leichter Infanterist. Bei den Franzosen sind von sechs Compagnien eines Bataillons vier Füseliercompagnien …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Voltigeur [2] — Voltigeur, so v.w. Cercopithecus …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Voltigeur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Voltigeur », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Au baseball, un voltigeur est un terme… …   Wikipédia en Français

  • voltigeur — (vol ti jeur) s. m. 1°   Celui qui voltige sur un cheval. •   Combien de mouvements très compassés, très ordonnés, très variés tout ensemble un musicien, un danseur, un voltigeur n exécutent ils pas sans réflexion ?, BONNET Ess. psychol. 39.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VOLTIGEUR — s. m. Celui qui voltige sur un cheval. C est un bon voltigeur.   Il se dit aussi de Celui qui voltige sur une corde lâche attachée par les deux bouts. Ce voltigeur fit des tours étonnants.   Il se dit, dans l armée, de Soldats de petite taille… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Voltigeur — Vol|ti|geur 〈[ vɔltiʒø:r] m. 1; Reitsp.〉 = Voltigierer [<frz. voltigeur; zu voltiger „Schwünge, Sprünge ausführen; herumflattern“] * * * Vol|ti|geur [... ʒø:ɐ̯], der; s, e [frz. voltigeur, zu: voltiger, ↑voltigieren]: Voltigierer …   Universal-Lexikon

  • VOLTIGEUR — n. m. Celui qui voltige sur un cheval. Un bon voltigeur. En termes militaires, il se dit de Soldats destinés, dans un corps de troupes, à se porter rapidement de côté et d’autre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Voltigeur — Vol|ti|geur 〈 [vɔltiʒø:r] m.; Gen.: s, Pl.: e; Reitsport〉 = Voltigierer [Etym.: <frz. voltigeur; zu voltiger »Schwünge, Sprünge ausführen, herumflattern«] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.